Les principaux courants de peinture en France

Publié le : 02 juin 20216 mins de lecture

Depuis plusieurs siècles, l’art a toujours été étroitement lié à la culture et à l’histoire de la France. Dans le même temps, diverses tendances artistiques ont vu le jour et la plupart correspondent à une époque bien précise. Afin de bien comprendre le contexte historique d’une œuvre, il convient ainsi de se référer à son courant de peinture, une démarche basée sur différents critères, tels que : les sources d’inspiration des artistes, les idéologies politiques dominantes, ou encore, le style de vie en général.

Le rococo : un courant de peinture typiquement français

Apparu en 1730, ce courant de peinture française fait référence à une typologie d’art décoratif pictural qui vit ses plus beaux jours sous la régence et tout au long du règne de Louis XV. Même s’il n’a évolué que sur une courte période, le rococo était connu pour avoir marqué une rupture totale avec tout ce qui existait à son époque. Il met notamment l’accent sur la légèreté et le renouveau, ce qui marque ainsi le déclin de l’ère baroque aux traits imposants et aux grandes représentations. Dans un style à la fois frivole et délicat, les artistes ont choisi d’abandonner la grande peinture décorative au profit de l’art chevalet, qui est par ailleurs resté la principale forme de peinture. Essentiellement inspirées de la nature, les œuvres produites durant cette période mettent en exergue des mélanges de couleurs vives et attrayantes qui repoussent les aspects stricts des années passées. Parmi les figures les plus représentatives de ce courant, on peut par exemple citer Jean-Honoré Fragonard, François Boucher, ou encore, le célèbre Jean-Baptiste Tiepolo.

Le romantisme ou l’art de l’évasion

Intervenu au même moment que la Révolution napoléonienne de la fin du XVIIIe siècle, le romantisme est un autre courant de peinture française qui a sans doute marqué l’histoire. Cette tendance trouve son origine dans la volonté des auteurs de s’affranchir des règles brutes et stérilisantes du néoclassicisme qui s’était diffusé dans toute l’Europe. Pour Eugène Delacroix, figure éminente de ce mouvement artistique, l’art est avant tout un moyen pour chacun d’exprimer ses sentiments, et de ressentir des émotions. C’est ainsi que les artistes commencèrent à évoquer à travers leurs réalisations diverses thématiques comme la peur, l’évasion ou encore la rêverie. Ayant connu son apogée dans une période marquée des troubles et des violences, ce courant avait aussi permis aux peintres de transmettre au public une version artistique de la réalité, sans pour autant la déformer. Propice aux rêves et l’exotisme, leurs œuvres avaient pour ambition d’inciter la population à s’embarquer dans l’irrationnel et l’imaginaire, plutôt que de se borner à la monotonie de l’existence quotidienne.

Le courant de peinture réaliste des années 1848

Du point de vue historique, l’apparition de ce courant de peinture en france remonte à l’année 1830, et il a été le plus répandu durant la deuxième moitié du XIXe siècle. Popularisé par Gustave Coubert, ce tout nouveau concept avait pour objectif de s’éloigner du mimétisme photographique, et d’opter pour une représentation plus fidèle des réalités de la vie. Le souci étant en quelque sorte de « coller au vrai », la plupart des artistes ont fait le choix d’une approche scientifique similaire au positivisme d’Auguste Comte, afin de rendre réel des scènes de la vie courante. Avec le courant réaliste, on avait surtout assisté au retour des grands formats autrefois réservés à la peinture d’histoire, et à la rupture avec l’idéalisation fictive de scènes inconnues. S’il y a bien une œuvre qui illustre cette tendance, c’est celle d’Édouard Manet, « Le déjeuner sur l’herbe », un tableau réalisé en 1863. Se heurtant parfois aux critiques et à l’incompréhension, ce dernier a pourtant laissé un grand héritage, grâce à la mise en valeur de l’aspect simpliste et sincère du monde artistique.

Le courant impressionniste ou l’art des jeux de couleurs

Considéré comme le pilier de la peinture contemporaine, l’art impressionniste a été sujet à de nombreuses contestations. Il a mis du temps pour se faire accepter. Il s’agit d’un courant de peinture qui a commencé à se manifester aux alentours de l’année 1865, mais qui ne connaîtra réellement le succès qu’à partir de 1874. Ce style figuratif se distingue en particulier par la mise en avant de différents jeux de couleurs et de lumières, ainsi que la recherche de la spontanéité. Durant cette époque, les bases traditionnelles (ombres, détails, contours précis, etc.) ont ainsi disparu pour laisser place à de nouvelles techniques de peinture jusqu’alors inconnues. Pour les partisans de ce mouvement, l’objectif était surtout de réaliser des œuvres ayant un aspect avant-gardiste, en se basant sur la surprise et l’impression dégagées par la nature et ses composantes. Claude Monet, Auguste Renoir, ou encore, Vincent Van Gogh ont parfaitement symbolisé cette tendance, et on peut d’ailleurs constater que leur influence demeure présente dans les arts modernes.

Pourquoi opter pour les galeries d’art en ligne ?
Quelles sont les caractéristiques de la toile peinture ?

Plan du site